07/05/2009

Conseil Communal du 20 avril 2009: compte-rendu

Conseil Communal du 20 avril 2009: compte-rendu

Bon, je vous l'ai déjà dit, je n'ai pas pu assister à ce dernier Conseil Communal, retenu par une mission chez un client en Allemagne.  Le compte-rendu ci-dessous est donc largement "pillé" de celui établi par Jacques Bette, président du cdH de WSL, que je remerci pour ce travail de qualité. 

Comme j'ai participé à plusieurs commissions de préparation, j'ai également ajouté mes commentaires là où il y avait lieu. 

1. Démolition et reconstruction du dépôt communal

Le but est de concentrer à cet endroit tous les services techniques de la commune (urbanisme).  Les services de contact avec la population y seront réunis. Deux salles  seront prévues pour les petites concertations.  Les grandes concertations se tiendront encore dans la salle du Conseil.

Le coût sera de 788€ au mètre carré soit au total 4 millions d'€, ce qui me semble un coût correct, voire assez bas.  Mais je m'attends comme d'habitude à des corrections (toujours à la hausse) - j'aimerais tellement avoir tort.

On y gagnera en efficacité et en accessibilité notamment pour les PMR, comparé aux locaux exigus du Tomberg, là où consulter un plan est une épreuve de longue haleine et pleine d'inconfort.   Au total, il y aura 10039m² pour le stockage du matériel, 912 m² pour le parking du charroi et 1018m² pour les bureaux, les travaux tiendront (tiendraient ?) compte d'une précaution environnementale.

Qu'en penser ?  A l'heure actuelle, les locaux sont clairement trop petits et la Maison Communale ne peut accueillir des fonctions supplémentaires.  Mais la localisation au dépôt communal a un grand défaut, l'accessibilité en transports en commun (bus 28 uniquement), alors que la Maison Communale est elle déservie par le métro.  La bonne nouvelle, c'est que les projets pharaoniques d'extension de celle-ci (en partie en sous-sol) seraient enterrés.  L'espoir, c'est que les bureaux ainsi libérés, qui étaient des logements à l'origine, retournent à leur fonction première, comme logements de transit et/ou moyens.  Là-dessus, nous n'avons reçu aucune garantie.  Ce sera sans doute en fonction de la situation financière...  A suivre, certainement.

Le projet est finalement voté : 19 voix pour et 11 abstentions.

2.  Nouvelles zones bleues

Il s'agit ici de l'extension des zones bleues dans toute une série de rues, comme promis en "réunions d'habitants" (Slegers, Cambre, Neerveld...).

Francine Bette CDH regrette la déclaration en commission du Bourgmestre qui pense que ce qui est important, c'est l'avis des habitants. Elle rappelle que la majorité a en son temps proposé un Observatoire du Stationnement, lequel a été reconduit en début de mandature. Un organe ou se retrouvait Police, technicien de la mobilité, des conseillers communaux et où on pouvait discuter des projets en connaissance de cause. Aujourd'hui vous nous demandez de mettre 36 nouvelles rues en zone bleue, sans concertation. (Il y a 260 rues à WSL)

Martine Arnould  Ecolo, rappelle que les conseillers communaux sont aussi des relais de la population. Ce n'est bien sûr pas l'Observatoire qui décide mais il y avait débat. Vous continuez vos consultations, mais vous n'avez pas toujours raison puisque des habitants refusent les zones bleues. Elle regrette aussi que le dossier ne reprenne pas un plan de stationnement. Notre travail n'est pas facilité.

Le Bourgmestre constate qu'il n'y a pas de protestations là où on a instauré des zones bleues. Il y a même des demandes d'extension au samedi.  Je ne vois pas conclut-il en disant ne pas voir le but de l'observatoire qui fait le même travail que le Conseil Communal. (Pourquoi l'a-t-il reconduit, alors ?)

On va finir par avoir tout Woluwe en zone bleue dit Michel Lemaire CDH, alors qu'on a toujours pas de PCD ni de plan de Mobilité. (Là, c'est un véritable scandale, M. Lemaire a raison).  Francine Bette rappelle que du temps de Georges Désir on était plus attentif à ne pas déplacer les problèmes plus loin.

Faute de réponse du Bourgmestre sur l'avenir de l'Observatoire et de véritable volonté de développer la mobilité comme un tout (pourtant une évidence, non ?), l'opposition sort de séance en signe de protestation.

 3.  Zone 30 (extension autour de la Providence)

De nouvelles zones sont déterminées. C'est le bon sens, dit Bernard Ide Ecolo, qui regrette cependant que ces zones sont définies alors que le Plan Communal de Développement n'a pas encore vu le jour pas plus que le plan de mobilité.

JF Thayer CDH, regrette lui que la signalisation des zones 30 manque de visibilité. On va y remédier dit le bourgmestre et la police sera plus répressive.  (A suivre, mais tenez-moi également au courant si vous vous apercevez d'un manquement... ou d'une amélioration). 

4. Réaménagement de l'avenue des Ombrages

Les arbres en fin de vie seront enlevés et les aires de stationnement réaménagées.  Une réunion avec les habitants sera organisée pour choisir les types d'arbres qui y seront plantés et sur le matériau qui remplacera le schiste rouge actuel.

5.  Achats de caméras de surveillance

16 secteurs d'implantation sont définis. Certaines caméras seront à des endroits fixes, les autres mobiles.  Des pictogrammes avertiront le population de la présence de caméras de surveillance (sauf erreur, c'est une obligation légale).   

6.  Etude de rénovation du Moulin Brûlé (moulin à vent)

Un budget pour la rénovation du Moulin a été voté.  Enfin, à ce stade, seulement un budget pour l'étude de la rénovation...  Une bonne nouvelle cependant, mais bien tardive : l'opposition regrette que cela fait deux ans que le moulin est fermé et que l'on a autant tardé pour entamer sa rénovation.

Le collège dit qu'au départ on pensait à une petite rénovation, mais qu'après une visite d'experts, elle s'est avérée plus importante. L'intérieur est en bon état, dit le bourgmestre. Seuls le balcon et le plancher sont en mauvais état et comme le moulin est classé, il faut passer par l'avis des Monuments et Site. Et là, la procédure est longue.

7. Vente de la Villa Rucquoy

 Une première tentative de vente de la villa  a été un échec (2,3 M€ demandé, meilleure offre à... 800000 €).  Pour y remédier, la commune a décidé de diviser le terrain en deux lots de +/- 40 ares, un de bois (sur l'arrière, donnant sur le Parc Malou), l'autre avec la villa et la partie à front d'av Debecker. Le lot comprenant la villa a été estimé par le receveur de l'enregistrement  à 1.265.6000€ (ce qui, par différence, met la partie de 40 ares de bois, non constructibles, à 1 M€: ouf, ce n'est pas donné !).  Une nouvelle vente aura lieu en septembre.  Et je suis curieux de voir ce que ça va donner, au vu de l'évolution du marché immobilier et de la meilleure offre de l'an dernier...

8.  Etat des lieux de Wolubilis

Martine Arnould Ecolo a interpellé sur l'état des lieux de Wolubilis.  De nombreuses dalles de parements autour du théâtre sont dans un état lamentable. Défaut de fabrication, dégâts causés par les cuistax de Cook & Book ?

Le dispositif extérieur pour les fumeurs fréquentant Cook & Book est dans un état déplorable. Les avaloirs sont sales (traces de graisse). Les édicules construits illégalement suintent et sont sales. Un dispositif de sécurité  antifumées est démonté à l'intérieur.  Qui est en charge de l'entretien des bâtiments demande la conseillère ?

Réponses du bourgmestre :

On a refusé la réception définitive des lieux. Les chaudières ont dû être remplacées. En ce qui concerne les parements, on étudie la situation avec des experts. On tente de trouver une solution à l'amiable.

En ce qui concerne l'entretien : la commune vient de reprendre possession des lieux et il y a maintenant un gestionnaire du site. Il y aura des mises en demeure.

En ce qui concerne les édicules, il rappelle que la commune a dressé un PV. Et exigé une remise en état. Un permis de régularisation a été refusé, mais le gestionnaire privé est en recours. La Région instruit le dossier. Si l'avis est encore négatif le demandeur pourra encore faire un recours au Gouvernement bruxellois et ultérieurement un recours au Conseil d'Etat. On n'est donc pas proche d'une solution.

9. Domicile des fonctionnaires communaux

Parmi les fonctionnaires, il y en a 177 qui habitent Woluwe, 158 l'agglomération, 61 la Wallonie et 96 la Flandre.

Parmi les contractuels, il y en a 83 qui habitent Woluwe, 46 l'agglomération, 21 la Wallonie et 41 la Flandre.

10.  Travaux de réfection des conduites de gaz, électricité, eau

La fin des travaux dans la commune est prévue pour 2014.  L'avenue Slegers en a visiblement encore pour un certain temps...

Voilà, c'est tout.  Il y a eu bien sûr comme d'habitude des points "mineurs", comme le remplacement de logiciels pour les services communaux ou le remplacement de chariots de balayeurs, mais ce compte-rendu est déjà long: merci de l'avoir lu jusqu'au bout !!!

Excellente journée,

Alain


15:55 Écrit par Alain De Plaen dans Conseil Communal | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.