16/06/2009

Triste Olivier...

Comme tout le monde, j'ai appris hier soir le début de négociations à Bruxelles, en Communauté Française et en Wallonie entre le cdH, Ecolo et le PS.  Fin du suspense: le "melon" a choisi le PS plutôt que le MR.  Ce sera l'Olivier et pas la "Namuroise".

Soit.  Il n'y a là rien de choquant, ni d'anti-démocratique, ni même d'anormal.  A Bxl, les partis de la majorité sortante ont plutôt gagné, même si c'est surtout les Ecolo qui gagnent, un peu le cdH et pas du tout le PS.  Au total, cet Olivier a bel et bien recueilli nettement plus que 50% des voix.  Le MR a perdu des voix: visiblement, lui non plus n'a pas réussi à convaincre de la supériorité de son projet.

Mais bon, comme beaucoup, je suis déçu.  Le cdH avait l'occasion de montrer que le PS n'était pas le partenaire indispensable.  Ecolo avait l'occasion de changer la donne en "gouvernance".  Et la Wallonie, mais aussi la Communauté Française, ont besoin de se "désocialistiser".  Je frémis de voir que l'enseignement dépendra à nouveau d'un gouvernement où les socialistes seront le plus gros parti, même s'il est à peu près certain que le ministre de l'enseignement sera un(e) cdH.

J'avais espéré que le rejet du PS dans l'opposition lui donne la possibilité de "faire le ménage" entre politique sociale et clientèlisme - car sans pouvoir, le clientèlisme devient sans objet.  J'avais rêvé d'un gouvernement "créateur de richesse", où sortir du lot n'est pas une tare.  Raté...

Le monde ne s'arrêtera pas de tourner pour cela. C'est loupé, tant pis.  Et dehors, il pleut...

Bonne journée !

Alain


12:51 Écrit par Alain De Plaen dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.