16/03/2011

Première néerlandophone : une école secondaire en immersion à WSP, le KASPW

Enseignement en immersion : première néerlandophone à WSP

Cela fait quelques années maintenant que l’enseignement en immersion connait un succès grandissant dans les écoles francophones.  Avec des cours en néerlandais (ou anglais) à côté des cours en français, la langue s’apprend par son usage quotidien.  Différentes études ont montrées que ce bilinguisme des cours était bénéfique pour les enfants et les jeunes, non seulement pour la langue apprise, mais aussi pour la langue de base (le français pour les écoles francophones) et même les cours non-linguistiques – à condition, toutefois, de surmonter la difficulté initiale de suivre deux langues en parallèle.

Cependant, malgré un intérêt certain, les écoles néerlandophones n’avaient pas encore franchi le pas.   Eh bien, cela semble révolu et c’est à Woluwe-Saint-Pierre qu’à ma connaissance la première expérience d’enseignement multilingue sera  lancée pour une école secondaire, à l’Athénée Royal de Woluwe-Saint-Pierre (Koninklijke Atheneum Sint-Pieters-Woluwe ou en résumé KASPW).

La réglementation étant ce qu’elle est, les cours principaux ne pourront pas se donner en français ou en anglais : seules les branches « en option » peuvent l’être, le cours de chimie en 3-4ème par exemple.  A l’heure actuelle, cette limitation fait d’ailleurs que ce multilinguisme ne touchera pas le premier degré (1-2ème) : il n’y a pas de cours à option, seulement des « keuzepakketten », choix globaux entre latin, « moderne »… Mais avec un peu de chance et de créativité, l’athénée espère pouvoir également proposer des cours en d’autres langues dès la première secondaire.

Le multilinguisme est une des clefs de l’avenir de nos jeunes et de la compréhension des autres : cette initiative du KASPW mérite tous nos applaudissements !

Plus d’info :
http://www.demorgen.be/dm/nl/989/Binnenland/article/detail/1212882/2011/01/25/Koninklijk-Atheneum-Sint-Pieters-Woluwe-biedt-als-eerste-meertalig-onderwijs-aan.dhtml

Une dernière remarque, si vous le voulez bien : d’une certaine façon, les écoles « bilingues » français – néerlandais existent depuis longtemps à Bruxelles et périphérie dans l’enseignement néerlandophone : ce sont, simplement, les écoles « ordinaires », où la vaste majorité des élèves est francophone, au point que cela peut poser problème… et que je ne comprends que trop bien la volonté de laisser une vraie priorité aux néerlandophones dans ces écoles.

Bonne semaine,

Alain

Commentaires

j'ai le plaisir de vous contactez pour demandé des renseignements pour l'inscription en votre école et je vous informe que j'ai obtenu mon bac l’année dernier en science de la vie et de terre ; et cette année j'étude une formation qualifiante en informatique au .bureautique au Maroc
en attente d'une réponse positive de votre part acceptez mes grandes salutations. répond moi s'il vous plais

Écrit par : malki | 17/03/2011

J'ajoute à cette excellente initiative, la mienne qui existe depuis 20 ans et qui paermet aux Falamands, aux Wallons et à tous les Européens de s'immerger dans le latin parlé:

Schola Nova - Humanités Gréco-Latines et Artistiques
www.scholanova.be
www.concertschola.be
www.liberte-scolaire.com/.../schola-nova

Écrit par : Pr Stephane Feye | 13/06/2013

Les commentaires sont fermés.