20/12/2008

Le terme du terne Leterme: allons voter !

Le terme du terne Leterme: allons voter !

Bon d'accord, le jeu de mot n'est pas terrible...  Mais quand même, après moins d'1 an d'existence, mais 2 ans de crises et crisettes, le gouvernement Leterme I présente sa démission.  Il était temps...

Les crises se sont succédées, alors que le gouvernement manquait clairement de ligne de conduite, de chef et de projet.  Même les accords de gouvernment n'étaient pas respectés, témoin la situation des sans-papiers.  Le comble, c'est que c'est sur un des rares dossiers où le gouvernement peut présenter un bilan, la réaction face à la crise financière, que celui-ci tombe.  L'apôtre du "goed bestuur" et du "wie gelooft die man nog ?" s'est avéré incapable de réaliser les espoirs mis en lui par 800 000 électeurs, n'a su gérer ni son gouvernement ni son parti et n'a pas pu accepter la séparation des pouvoirs.  Il doit partir !

Il y a cependant une très bonne nouvelle dans toute cette affaire: le premier vainqueur, c'est l'état de droit -  en Belgique, le politique ne peut interférer avec le judiciaire !

Et maintenant ?

Maintenant, il faut avancer - et enfin rétablir un vrai gouvernement dans ce pays qui en a besoin.  Avec un chef incontesté, avec des perspectives claires, avec un esprit d'équipe et le sens de l'Etat.

En tant que démocrate, je suis convaincu que la seule bonne voie consiste à organiser des élections fédérales le plus rapidement possible.  Je sais que d'autres élections sont programmées dans 6 mois - si on peut les coupler, tant mieux, sinon tant pis.  Je sais aussi que dans les circonstances actuelles, le cdH risque de perdre des plumes et que les partis populistes (Dedecker...) risquent d'être vainqueur.  Tant pis : faisons confiance en la démocratie !

Excellent weekend,

Alain


P.S.  Je ne crois pas que mon point de vue prévalera, nous allons (encore) six mois durant avoir un gouvernement "intérimaire", à même de gérer la crise financière et de tenir jusqu'au mois de juin - qui sera alors mois d'élections régionale, communautaire, européenne et fédérale.  So be it...

P.S.2.  Celui qui est peut-être le plus à plaindre, c'est notre roi Albert II.  Comme l'année dernière, il va pouvoir passer ses fêtes de fin d'année à démeler les fils politiques de notre pays.  Il existe perspective plus réjouissante...  Bon courage, Sire !

17:59 Écrit par Alain De Plaen dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : elections, crise, leterme, fortis |  Facebook |

03/10/2008

Crise financière: conférence-débat

Invitation Crise Financière

17:31 Écrit par Alain De Plaen dans Invitations | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : crise, finance, dexia, fortis |  Facebook |